La Baronnie Suisse de la Commanderie des Costes du Rhône

Le 27 mars 1993, au Château de Coppet, le Grand Maître de la Commanderie des Costes du Rhône adoubait les premiers commandeurs suisses ainsi que leur gouverneur, avec comme mission de faire connaître et aimer tous les vins de ce pays de soleil. La Baronnie suisse était née.

Un de ses premiers soucis est de préserver, dans un pays à vocation viticole, l’amitié naturelle unissant tous les producteurs, du Valais au delta du Rhône, Elle a l’ambition d’être un des meilleurs ambassadeurs des Côtes du Rhône faisant oublier une ancienne image souvent erronée des vins des Côtes du Rhône, celle de vins de bas de gamme servis ouverts dans la petite restauration.


Dernières nouvelles de la Baronnie...

Le Grappilleur n°118

L’odeur de l’asphalte mouillé pénètre dans mes narines lorsque je longe le petit chemin de briques me menant au restaurant du Théâtre à Monthey. C’est le 58ème Chapitre de la Baronnie suisse, et mon 1er depuis que j’ai été intronisée une année auparavant. Les Chevaliers et leurs invités se pressent à l’entrée du théâtre … pour ne pas prendre la pluie, diront certains. Mais moi, je ne sais que trop bien ce qui les anime en réalité : le délicieux apéritif concocté avec soin par nul autre que le grand chef Mauro Capelli.

Lire la suite

Le Grappilleur n°116

Nous quittons la Suisse dans la convivialité et la bonne humeur pour une arrivée sous le soleil à Nyons, capitale de l’olive. Mais ce soir-là nous goûterons un autre fruit : le raisin. En effet nous rencontrerons un ami vigneron et truffier, Hubert Vallayer, du domaine de Deurre, qui a ouvert un commerce dans la rue piétonne de Nyons. Vendredi soir c’est apéro… tartines au beurre de truffes et vin blanc du domaine, un « vieux » 2012, assemblage de Viognier, Marsanne, Roussane, élevé en fût de chêne. Un nez légèrement oxydatif, en bouche un petit goût de jaune, qui se marie très bien avec les saveurs de la truffe. Une ambiance de bistrot sympathique où un tas de monde se rencontre ; et c’est même l’occasion de croiser des commandeurs français !

Lire la suite

Le Grappilleur n°115

Pour une fois ce sont les appellations du Nord qui ont commencé les vendanges en premier, dès la fin d’août. En effet, dans cette partie septentrionale du vignoble le printemps a été sec et l’été chaud, ce qui a accéléré le développement de la vigne, la maturité des raisins et ainsi la récolte a démarré avec une semaine d’avance. Un volume supérieur aux années précédentes, avec un raisin de grande qualité et en bon état sanitaire.

Lire la suite