La Baronnie Suisse de la Commanderie des Costes du Rhône

Le 27 mars 1993, au Château de Coppet, le Grand Maître de la Commanderie des Costes du Rhône adoubait les premiers commandeurs suisses ainsi que leur gouverneur, avec comme mission de faire connaître et aimer tous les vins de ce pays de soleil. La Baronnie suisse était née.

Un de ses premiers soucis est de préserver, dans un pays à vocation viticole, l’amitié naturelle unissant tous les producteurs, du Valais au delta du Rhône, Elle a l’ambition d’être un des meilleurs ambassadeurs des Côtes du Rhône faisant oublier une ancienne image souvent erronée des vins des Côtes du Rhône, celle de vins de bas de gamme servis ouverts dans la petite restauration.


Dernières nouvelles de la Baronnie...

Les Cépages Rhodaniens : Le Mourvèdre (Grappilleur n°125)

Cépage noir d’origine espagnole, également appelé Monastrell, et longtemps été considéré comme simple cépage d’appoint, le Mourvèdre est désormais largement cultivé en vallée du Rhône méridionale, sur les coteaux surchauffés du Sud. On le reconnaît par ses grandes feuilles rondes très dentelées

Lire la suite

♥ Yves Cuilleron ♥ (Grappilleur n°125)

L’énergique Yves Cuilleron est parti de la toute petite propriété familiale, à peine riche de 3,5 hectares plantés par son grand-père. La première bouteille de domaine est produite en 1947. Yves ne se destinait à priori pas à la viticulture et à reprendre le domaine. Lors de son service militaire, il côtoie des vignerons alsaciens et bourguignons qui lui inocule le (bon) virus.

Lire la suite

Les Cépages Rhodaniens : La Marsanne (Grappilleur n°124)

De tous les cépages, c’est la marsanne qui présente l’origine géographique la plus identifiable puisque les ampélographes s’accordent pour lui donner Marsanne, situé dans la Drôme au nord-est de Montélimar comme berceau. La première attestation écrite date de 1171 et se trouve dans la charte de fondation de l’abbaye cistercienne de Bonlieu. Ce cépage est détruit lors des grandes invasions, plus particulièrement par les Sarrasins. Les vignes cultivées ayant échappé à ces destructions retournent à l’état sauvage s’intégrèrent aux populations de Lambrusques qui peuplaient les forêts, les buissons et les haies. D’où une apparition de nouveaux cépages, comme la marsanne à Marsanne, par croisement entre des vignes sauvages et cultivées.

Lire la suite

♥ Le domaine du chat blanc ♥ (Grappilleur n°124)

C’est l’histoire d’une famille d’expatriés français à Londres : La famille Chatal : Catherine, Stéphane, Paul et leur chat blanc Bonbon. Il y a 5 ans, ils décident de quitter la frénésie de la capitale britannique pour réaliser un rêve d’enfant : reprendre un domaine viticole en Provence. C’est à Saint- Didier, au pied du Mont Ventoux, que la petite famille est tombée sous le charme d’un vieux Mas, datant du XVIIIe siècle ayant été laissé à l’abandon. Une agréable surprise attend ces amoureux de la nature : les 5 hectares de vignes qui accompagnent le Mas n’ont pas été traitées depuis 30 ans.

Lire la suite

A quel bouchon se vouer ? (Grappilleur n°124)

En tant que consommateur, la solution la plus simple pour éviter le risque du goût bouchonné est le choix de sa bouteille en fonction de son obturateur. Voici un petit guide pour vous aider lors de vos prochaines acquisitions : Le bouchon traditionnel fait d’un morceau entier de liège dont la qualité est souvent en phase avec le vin qu’il doit étancher. Avantage : il reflète une bonne image pour le consommateur car il est beau. Inconvénient : sa qualité est très hétérogène. La qualité de l’écorce où le liège est prélevé influence la qualité et le même vin peut vieillir différemment.

Lire la suite

Les Cépages Rhodaniens : La Syrah (Grappilleur n°123)

À cause de son joli nom, on l’a longtemps crue persane, syrienne ou née à Syracuse. De récentes analyses ont permis de savoir que la belle avait en fait pris racine en Savoie et en Ardèche. Cépage à faible rendement, rare et précieuse, elle se cultive uniquement sur des territoires idoines et privilégiés. Fille du sud, elle a pour elle un caractère épicé et de délicieuses notes de violette qu’elle sait exprimer dans les vins du Rhône qu’elle produit, aussi fins que complexes. Rencontre…

Lire la suite

Les Côtes du Rhône 2000 ans d’histoire (Grappilleur n°123)

Au 9e siècle, la culture de la vigne redémarre grâce à la renaissance religieuse et au développement des voies de communication. Grand propriétaire foncier, l’Église doit en effet percevoir des revenus conséquents pour construire des églises, des abbayes et des cathédrales à la gloire de Dieu. La plupart du temps, elle exploite elle-même ses terres grâce aux ordres monastiques qui contribuent beaucoup à améliorer la qualité des vins. Les Chartreux, les moines soldats des Templiers, les Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem sont largement présents en Vallée du Rhône. Par ailleurs, les valeureux chevaliers sont récompensés de leur engagement au service du Roi par des dons de terres. À eux de les mettre en valeur pour en tirer des revenus. L’agriculture, à fortiori la viticulture, profite largement de cette situation.

Lire la suite