Le Grappilleur n°119 (3/4)
Publié le 02.03.2020

7e championnat du monde de dégustation de vins à l’aveugle

Le 12 octobre 2019, vingtsept équipes venues des quatre coins du monde se sont affrontées à Chambord pour mesurer leur nez et leur palais lors de la 7e édition du prestigieux Championnat du monde de dégustation de vins à l’aveugle, organisé par la Revue du vin de France.

Pendant trois heures, ces connaisseurs de vins ont mis leurs papilles à rude épreuve afin de déguster douze vins, provenant du monde entier : six blancs et six rouges. Les exigences? Déterminer le cépage, le pays d’origine, reconnaître l’appellation, retrouver le producteur et déceler le bon millésime. Voilà une tâche qui en laisserait plus d’un pantois!

Lors de cette édition, ce sont les Français qui l’ont emporté, cinq ans après leur premier titre, devant la Chine et Taïwan. Les Taïwanais ont sans aucun doute créé la surprise réussissant à faire mieux que leur excellente quatrième place en 2018! Le sud-est asiatique s’intéressant de plus en plus au vin, la Commanderie a eu fin nez d’ouvrir des Baronnies à Shanghaï et en Corée!

La Suisse, quant à elle, a pris une honorable 14ème place, en recul de 8 rangs par rapport à son classement 2018. Manifestement, aucun de nos Chevaliers ne faisait partie de cette équipe…

Pour l’anecdote, seul un vin n’a pu être identifié par les participants. Un Château Musar de 1999, provenant du Liban, à l’assemblage improbable (34% cabernet-sauvignon, 33 % Carignan, 33 % cinsault).

La plupart des équipes l’ont d’ailleurs confondu avec un Châteauneuf-du-Pape ! Une « petite » erreur GPS de 4’000 km, mais compréhensible sur le plan organoleptique.

Rendez-vous au Château Smith Haut Lafitte, à Bordeaux, en 2020 !

Source: RVF – décembre 2019


Rédaction
Thierry Assaf, Commandeur
Mariana Vallo Docampo, Chevalier