La Baronnie Suisse de la Commanderie des Costes du Rhône

Le 27 mars 1993, au Château de Coppet, le Grand Maître de la Commanderie des Costes du Rhône adoubait les premiers commandeurs suisses ainsi que leur gouverneur, avec comme mission de faire connaître et aimer tous les vins de ce pays de soleil. La Baronnie suisse était née.

Un de ses premiers soucis est de préserver, dans un pays à vocation viticole, l’amitié naturelle unissant tous les producteurs, du Valais au delta du Rhône, Elle a l’ambition d’être un des meilleurs ambassadeurs des Côtes du Rhône faisant oublier une ancienne image souvent erronée des vins des Côtes du Rhône, celle de vins de bas de gamme servis ouverts dans la petite restauration.


Dernières nouvelles de la Baronnie...

Les Cépages Rhodaniens : Le Bourboulenc (Grappilleur n°127)

Ce cépage blanc tardif peu sucré se cultive dans les piémonts des collines du Midi de la France. Ses grappes et ses baies sont moyennes. Ces dernières présentent une peau épaisse, d’un blanc rosé devenant roussâtre à pleine maturité. Sensible au mildiou et à l’oïdium, il résiste cependant assez bien à la sècheresse et à la pourriture grise. De maturité 3ème époque moyenne, il faut le ramasser bien mûr pour obtenir de bons résultats.

Lire la suite

2021, un millésime exigeant et atypique (Grappilleur n°127)

Les aléas climatiques de l’année sont venus bouleverser le travail des vignerons rhodaniens. Gel, grêle, pluies n’ont pas épargné la région avec parfois des conséquences très lourdes pour certaines exploitations. Chacun se souviendra longtemps de ce millésime atypique qui, au final, s’annonce d’une très belle qualité, gourmand et frais avec une hétérogénéité des volumes.

Lire la suite

Les Cépages Rhodaniens : Le Roussanne (Grappilleur n°126)

Ce cépage blanc, de vigueur moyenne, trouve son origine à Montélimar. Il se développe idéalement sur les sols chauds et caillouteux, bien drainés, comme sur les terres maigres et arides des coteaux aux sols limoneux-calcaires, et arrive généralement à maturité à la mi-septembre. C’est un cépage délicat et de grande finesse qui porte des grappes en forme de cylindre, des baies plutôt petites devenant rousses à maturité.

Lire la suite

Laurent Gerra : Un jour, je serai viticulteur ! (Grappilleur n°126)

Son père est démarcheur pour le Crédit Agricole dans l’Ain et rapporte souvent du vin nouveau à la maison. Mais quand il ouvre une bouteille de Pouilly-Fuissé, c’est un événement ! Pour Laurent Gerra, qui descend d’une famille de paysans où « la gamelle » est importante, le vin est depuis son enfance associé à la gastronomie. De mère en fille, les femmes de la famille cuisinent bien. Sa mère est par ailleurs serveuse au restaurant de Georges Blanc, triple étoilé Michelin. Aller au restaurant est une fête!

Lire la suite

♥ L’Oustalet à Gigondas ♥ (Grappilleur n°126)

Au cœur du village de Gigondas, à l’ombre d’un platane centenaire, l’Oustalet se niche dans une belle maison bourgeoise. Le Chef Laurent Deconick propose une cuisine gastronomique aux saveurs de Provence dans son restaurant à l’ambiance conviviale et chaleureuse. Pour les beaux jours, une magnifique terrasse ombragée sur la place du village attend les convives. La carte des vins se compose d’une très belle sélection de flacons des crus de la Vallée du Rhône dont plus de quarante Gigondas.

Lire la suite

Les Cépages Rhodaniens : Le Mourvèdre (Grappilleur n°125)

Cépage noir d’origine espagnole, également appelé Monastrell, et longtemps été considéré comme simple cépage d’appoint, le Mourvèdre est désormais largement cultivé en vallée du Rhône méridionale, sur les coteaux surchauffés du Sud. On le reconnaît par ses grandes feuilles rondes très dentelées

Lire la suite

♥ Yves Cuilleron ♥ (Grappilleur n°125)

L’énergique Yves Cuilleron est parti de la toute petite propriété familiale, à peine riche de 3,5 hectares plantés par son grand-père. La première bouteille de domaine est produite en 1947. Yves ne se destinait à priori pas à la viticulture et à reprendre le domaine. Lors de son service militaire, il côtoie des vignerons alsaciens et bourguignons qui lui inocule le (bon) virus.

Lire la suite